AgriMaghreb AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' en Afrique de l'Ouest / Actu' CI / Côte d’Ivoire : Formation des acteurs au conditionnement de la mangue
Mangue
Mangue - ph : Pixabay

Côte d’Ivoire : Formation des acteurs au conditionnement de la mangue

L’interprofession InterMangue d’un commun accord avec la Fédération allemande du commerce d’exportation initie la formation des acteurs de la filière mangue au conditionnement de la mangue.

La première session de formation portant sur le conditionnement de la mangue s’est tenue à Abidjan, le 17 février 2022. En étroite collaboration avec la Fédération allemande du Commerce d’exportation, l’Interprofession InterMangue met sur pied une session de formation intitulée “Le conditionnement des mangues, gestion et contrôle de qualité”. Une formation qui a ouvert ses portes à une centaine d’acteurs de la filière mangue.

Administrée par des professionnels de la filière mangue, cette formation a réuni chefs de conditionnement, responsables qualité, techniciens de récoltes, trieurs et trieuses, venue de part et d’autre du pays pour assister à cet événement. Selon les sources, cette formation n’est qu’un prélude à l’ouverture d’une compagne annuelle qui se tiendra chaque année à mi-mars.

La note d’information transmise le jeudi 17 février 2022 à l’AIP, rapporte la tenue d’une session de cours magistraux qui a débuté du lundi 14 février 2022 et s’est achevée le mercredi 16 février 2022, dans la ville de Ferkessédougou, communément appelée Ferké.

D’après le Dr Zoué Lessoy Thierry, éminent professeur à l’Université Houphouët-Boigny d’Abidjan, cette formation vise à assurer la qualité des fruits de mangues fraîches en provenance des centres de conditionnement, mais aussi des mangues séchées apprêtées dans les unités de transformation, par le respect des bonnes pratiques.

“Session de formation au conditionnement de la mangue pour assurer la qualité des produits mangue au niveau international”

Le BDEx se dit prêt à accompagner tous les acteurs du marché sur toutes les formations pourvu afin de leur permettre d’améliorer qualitativement leur mangue. Telle est la promesse faîte par le consultant long terme du BDEx, le nommé Knud Schneider, intervenant depuis l’Allemagne par téléphone.

Quant au deuxième vice-président de l’InterMangue, Yéo Réné, il n’a pas caché sa joie des bénéfices de cet accompagnement du BDEx qui a débuté il y a deux ans. Il reste convaincu que les leçons tirées de ces sessions, une fois mises en application dans les centres de conditionnement, permettront d’améliorer la qualité de la mangue produite en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Toute l’actualité agricole en Côte d’Ivoire

En effet, au regard de la concurrence et de la compétitivité qui s’opèrent dans la commercialisation des différents produits à l’échelle internationale, les cultures industrielles doivent augmenter leur bonne qualité pour rapporter leur part de pesant d’or à la Côte d’Ivoire. C’est notamment le ressenti de Dembélé Vamara, directeur régional de l’Agriculture et du Développement Rural du Tchologo.

Pour rester compétitif sur le marché, la qualité des produits doit rencontrer les exigences du client. Dembélé Vamara conclut en exprimant son souhait que cette formation impacte positivement la filière mangue et permette à la Côte d’Ivoire de se faire une place sur les marchés extérieurs.

AIP SONGON
Tg/nmfa /

Regardez aussi

Horticulture

Sénégal : Une caravane à Kaolack pour la promotion de l’agro-écologie

La Dynamique pour une transition agro-écologique au Sénégal (DYTAES) organise une caravane dans la ville …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.