AgriMaghreb AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' en Afrique de l'Ouest / Actu' CI / Côte d’Ivoire : Une ONG congolaise veut s’inspirer de l’expertise en hévéa
ONG Congolaise
ONG Congolaise - AIP

Côte d’Ivoire : Une ONG congolaise veut s’inspirer de l’expertise en hévéa

Une ONG congolaise veut s’inspirer de l’expertise du conseil hévéa et palmier à huile.

Une délégation d’une ONG agricole venue de la République démocratique du Congo (RDC), GBE Elwin Blattner a décidé de s’inspirer de l’expertise du conseil hévéa et palmier à huile en vue d’être encore plus productive, lors d’un séjour en Côte d’Ivoire débuté samedi 15 janvier 2022.

A l’issue d’une séance de travail, jeudi 20 janvier 2022 à Abidjan avec le directeur du conseil, Edmond Coulibaly et ses plus proches collaborateurs, le directeur de gestion des plantations de palmier à huile du groupe Elwin Blattner, Aka Kouao Léon a expliqué que cette mission vise à rattraper le retard pris par la RDC en termes de développement agricole.

Elle consiste également à faire voir à sa délégation une autre manière de produire ces deux cultures afin qu’elles soient désormais rentables pour les paysans.

Il a constaté que les filières agricoles en Côte d’Ivoire notamment, celles concernant l’hévéa et le palmier à huile ainsi que les outils de production des plantations aussi bien industrielles que villageoises et les unités de transformation sont bien structurées et permettront à la RDC de s’en inspirer.

Au cours de cette séance de travail, une présentation a été faite par le directeur des opérations techniques et de la durabilité, Mohamed Saba Sosso qui a mis en relief la mission du Conseil, créé en août 2017. Il s’agit notamment de la régulation, du contrôle et du suivi des produits. L’objectif étant de créer les conditions d’une nouvelle dynamique de croissance et de développement des filières hévéa et palmier à huile.

Pour M. Sosso, il est important à travers la création du conseil de contribuer à l’amélioration des revenus et des conditions de vie des producteurs par une réforme des mécanismes de prix et l’amélioration de la productivité et faire la promotion entre autres de l’investissement dans l’industrie du caoutchouc naturel et accompagner sa mutation vers des modèles à plus forte valeur ajoutée.

La Côte d’Ivoire est deuxième meilleur producteur africain et neuvième producteur mondial de palmier à huile avec environ 500 milliards de F CFA de chiffres d’affaires et 200 mille emplois directs. Son potentiel global de production agricole est plus de deux millions de tonnes de régimes de palme.

Quant à la culture d’hévéa, le pays occupe le premier rang de producteur africain et quatrième mondial avec environ 500 milliards de F CFA pour 330 mille emplois directs. Son potentiel global de production est de plus d’un million de caoutchouc sec par an.

Les enjeux et défis majeurs qui attendent le conseil sont entre autres de renouveler le verger et encourager la reconquête des vieilles friches du palmier à huile et accroître les capacités de la première transformation de la culture de l’hévéa.

AIP

Regardez aussi

Horticulture

Sénégal : Une caravane à Kaolack pour la promotion de l’agro-écologie

La Dynamique pour une transition agro-écologique au Sénégal (DYTAES) organise une caravane dans la ville …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.