AgriMaghreb AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' en Afrique de l'Ouest / Ghana : 3.6 millions de dollars investis dans le riz
Riziculture
Riziculture - ph : DR

Ghana : 3.6 millions de dollars investis dans le riz

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) investit 3.6 millions de dollars pour améliorer la production de riz au Ghana.

Le Ghana est l’un des plus grands consommateurs de riz de la sous-région Ouest-Africaine. Pour répondre à la demande, les importations de ce produit ne cessent de croître, suscitant un ensemble d’initiatives visant à soutenir l’appareil de production nationale. C’est dans ce cadre qu’un nouveau projet rizicole baptisé « Technology improvement in the rice value chain project », a vu le jour dans la capitale Accra.

Financé par l’Agence japonaise de coopération internationale, ce nouveau projet de soutien de la production agricole au Ghana vient d’être initié. Cette initiative à 3.6 millions de dollars, sera entièrement financée par la JICA et exécutée par le ministère de l’Agriculture en partenariat avec l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (UNIDO).

Selon AgenceEcofin qui rapporte les faits, l’objectif de cette mission est l’accroissement de la production rizicole au niveau national, notamment par l’amélioration de l’accès et de l’utilisation de la technologie dans la filière. En somme, il s’agirait de renforcer les capacités des exploitants des régions du Nord et Ashanti afin d’augmenter leurs rendements et la qualité du riz produit.

“L’augmentation de la production de riz au Ghana permettrait d’économiser les devises.”

Outre les exploitants, le projet bénéficiera aussi à d’autres parties prenantes de la chaîne de valeur à l’instar des transformateurs et des commerçants. L’ambassadeur du Japon au Ghana, Mochizuki Hisanobu, fait remarquer la forte dépendance du pays vis-à-vis de l’extérieur. Selon lui, l’augmentation de la production nationale permettra d’économiser les devises et c’est l’objectif poursuivi par le projet « Technology improvement in the rice value chain project ». Il encourage du reste les bénéficiaires du projet à tirer pleinement profit des opportunités que leur offre cette initiative, pour exploiter le plein potentiel du secteur rizicole.

Il faut noter que la faiblesse de la production a entraîné une hausse des importations sur les dernières années. Selon l’USDA, les importations de riz au Ghana a atteint plus de 850 000 tonnes sur le marché international entre 2017 et 2020. En effet, le pays consomme en moyenne 1.4 millions de tonnes de riz par an, ce qui fait de lui aujourd’hui, le 5e importateur africain de céréale après le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Afrique du Sud.

Regardez aussi

Horticulture

Sénégal : Une caravane à Kaolack pour la promotion de l’agro-écologie

La Dynamique pour une transition agro-écologique au Sénégal (DYTAES) organise une caravane dans la ville …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.