AgriMaghreb AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' en Afrique de l'Ouest / Sénégal : de nouvelles variétés de semences bientôt testées à Tambacounda
Semences
Semences - ph : DR

Sénégal : de nouvelles variétés de semences bientôt testées à Tambacounda

DE NOUVELLES VARIÉTÉS DE SEMENCES DE L’ISRA BIENTÔT EXPÉRIMENTÉES À TAMBACOUNDA.

La Direction régionale du développement rural (DRDR) de Tambacounda ambitionne de travailler sur des nouvelles variétés de semences homologuées par l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) pour donner des productions record à la région orientale, a annoncé son responsable, Baboye Sada Ly.

’’Nous allons essayer de travailler sur les variétés que l’ISRA a homologuées, il y a cinq ans et qui sont adaptées à la zone de Tambacounda. Ce sont des variétés à haut potentiel qui peuvent nous donner des productions records’’, a-t-il dit lors d’un entretien avec l’APS.

Le Directeur régional du développement rural a souligné la nécessité d’associer la recherche pour obtenir de bons rendements dans l’agriculture.

’’On est en période de changement climatique, donc trouver de nouvelles variétés adaptées avec un nouveau cycle court nous permettra d’avoir de bons rendements’’, a expliqué Baboye Sada Ly.

Il a rappelé qu’en 2020, la région de Tambacounda a enregistré plus de 163 000 tonnes d’arachides.

’’Généralement, dans la production agricole, on compte beaucoup sur l’arachide. Mais, la première céréale au Sénégal, c’est le riz. C’est la céréale de base. Et, nous avons fait de bonds énormes’’ dans ce domaine, a relevé le DRDR.

Dans la zone de Tambacounda, a-t-il rappelé, la culture du riz se faisait seulement dans les zones de Bakel et du Boundou (Goudiry).

’’Au vu de la pluviométrie cette année, il nous faut faire du riz sous pluie avec de nouvelles variétés. Il en sera de même également pour les autres variétés de semences sur lesquelles l’ISRA a travaillé’’, a dit M. Ly.

L’ISRA de Tambacounda a entamé des recherches sur des spéculations comme le maïs, relativement à la gestion de la chenille légionnaire, une problématique importante dans la zone de Tambacounda.

De même l’institut est en train de mener une expérience de fertilisant enrichissant en fer et zinc pour améliorer la production de semences pendant l’hivernage et la contre-saison, avait signalé son directeur, Djibril Badiane.

La réouverture du centre de recherche agricole de Tambacounda, fermé depuis près de 10 ans suite à des mesures d’ajustement structurel, a permis d’orienter les projets de recherche sur le choix de nouvelles variétés en vue de disposer de meilleurs rendements.

APS

Regardez aussi

Horticulture

Sénégal : Une caravane à Kaolack pour la promotion de l’agro-écologie

La Dynamique pour une transition agro-écologique au Sénégal (DYTAES) organise une caravane dans la ville …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.